samedi 4 mai 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    L’ombre est un col resserré, une porte étroite, à l’étranglement pénible de laquelle nul n’échappe qui descend dans le puits profond. Il faut apprendre à se connaitre soi-même afin de savoir qui l’on est. Car, et c’est inattendu, ce qui vient après la porte est d’une ampleur illimitée, plein d’imprécisions inouïes, semble n’avoir ni intérieur, ni extérieur, ni haut, ni bas, ni ici, ni là, ni tien, ni mien, ni bien, ni mal. C’est le monde de l’eau où tout ce qui vit est en suspension, où commence le royaume du... [Lire la suite]

dimanche 21 avril 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    On sait par expérience que l’homme dont la seule référence est l’extériorité ne se contente jamais de ce qui est simplement nécessaire ; il tend toujours plus loin davantage vers le meilleur, qu’il cherche, restant fidèle à son préjugé ; toujours à l’extérieur. Il oublie complètement que lui-même, en dépit de tout succès extérieur, reste intérieurement toujours le même ; c’est pourquoi il déplore toujours sa pauvreté quand il ne possède qu’une automobile au lieu d’en avoir deux comme la plupart des... [Lire la suite]
samedi 17 novembre 2018

C.G. Jung – Introduction à la psychologie jungienne

    Regardez par exemple la façon dont j’ai été amené à découvrir l’anima, j’aurais pu considérer ce phénomène comme du haut d’un piédestal ; je me serais ainsi identifié à l’inconscient, et, ce faisant, serais devenu son jouet. Ce sont les difficultés que j’ai eues à m’opposer à l’interférence de cette figure d’anima qui m’ont permis de prendre la mesure du pouvoir de l’inconscient qui est vraiment intense. L’animus peut duper de la même manière l’esprit d’une femme, exactement comme l’anima a cherché à me duper... [Lire la suite]
samedi 10 novembre 2018

C.G. Jung – Introduction à la psychologie jungienne

  Les couples d’opposés ont été au centre de la pensée des hommes depuis des temps immémoriaux. A ce propos, le grand philosophe que nous avons à considérer maintenant est Héraclite. Sa philosophie est étrangement chinoise, et il est le seul occidental qui ait vraiment compris l’Orient. Si le monde occidental avait suivi son exemple, nous ne serions pas chrétiens mais chinois dans notre vision du monde. On peut dire d’Héraclite qu’il est celui qui fait le lien entre l’Orient et l’Occident. Après lui, dans l’histoire, c’est... [Lire la suite]
vendredi 22 juin 2018

C.G. Jung – Jung parle, rencontres et interviews

    De mon expérience avec des milliers de patients, je ressors convaincu que le problème psychologique d’aujourd’hui est d’ordre spirituel, religieux. L’homme d’aujourd’hui a faim et soif de liens solides avec les forces psychiques qui sont à l’intérieur de lui. Sa conscience, reculant devant les difficultés du monde moderne, manque d’une relation sécurisante avec les choses spirituelles. Cette absence le rend malade, névrosé, angoissé. La science lui a appris que Dieu n’existait pas et que la matière seule existait.... [Lire la suite]
samedi 7 avril 2018

Marie-Louise Von Franz – L’individuation dans les contes de fées

  Comme le dit saint Paul : « Là où la faute a abondé, la grâce a surabondé. » Ce thème archétypique se rencontre non seulement dans notre contexte religieux, mais dans les contes populaires et dans d’innombrables mythes de toutes origines. Il montre le héros commettant une erreur qui, sur le moment, a un aspect catastrophique, mais, à plus long terme, se révèle positif. Si l’on envisage une évolution intérieure dans son ensemble, on s’aperçoit, après coup, que les fautes et les erreurs approfondissent la... [Lire la suite]

mercredi 31 janvier 2018

Monique Salzmann – La peur du féminin (L'individuation)

    Nous savons que Jung a postulé l’existence, chez l’être humain, d’un instinct psychique d’individuation. C’est, au plan psychique, l’équivalent de ce que, au plan physiologique, fait que l’œuf fécondé va se diviser et se différencier pour donner un bébé humain avec une peau, des os, du sang, un système nerveux. Tout cela était déjà à l’état potentiel dans l’œuf  fécondé. C’est la réalisation du programme génétique propre à l’espèce humaine qui fait que cet œuf fécondé ne deviendra pas une pomme ou une vache,... [Lire la suite]
vendredi 19 janvier 2018

C.G. Jung - Dialectique du moi et de l'inconscient

  Aussi longtemps que le Soi n’est pas incarné, c’est-à-dire aussi longtemps qu’il n’est pas relié à la conscience, son action, comme celle de tout contenu archétypique inconscient, est tour à tour salutaire et destructrice. Sa capacité individuante reste virtuelle. Il ne naît véritablement qu’en passant "de l’état potentiel à l’état actuel" par la venue à la conscience de ses contenus. Nous créons en quelque sorte le Soi par la prise de conscience de contenus inconscients en même temps que nous avons "la révélation" d’un... [Lire la suite]
samedi 13 janvier 2018

Marie-Louise Von Franz – Les Mythes de Création

    Lorsqu’on se trouve seul, une grande partie de l’énergie vitale que l’on dépense normalement dans les différentes relations que l’on a avec l’extérieur, toute "l’énergie sociale" pourrait-on dire, se trouve tout à coup arrêtée et, ne pouvant s’écouler de l’extérieur, reflue vers l’intérieur et constelle l’inconscient. C’est pourquoi la solitude est, dans toutes les religions, l’une des techniques qui permet de rencontrer les dieux, les esprits ou les ombres, ou l’initiation à l’expérience intérieure. Dans la plupart... [Lire la suite]
samedi 13 janvier 2018

Elie G. Humbert – L’homme aux prises avec l’inconscient

    Le point de départ est simple : la plupart des hommes ignorent leur ombre. Elle est parfois maintenue dans un état de répression tel qu’elle ne se représente pas et que ses composantes demeurent atomisées. On la dira « séparée ». Le plus souvent elle est projetée dans des troubles somatiques, des obsessions, des fantasmes plus ou moins délirants, ou dans l’entourage. Elle est « les gens » auxquels on prête la bêtise, la cruauté, la couardise qu’il serait tragique de se reconnaître. Elle est... [Lire la suite]