Carnets d'une psychexploratrice autodidacte

mercredi 26 juin 2019

C.G. Jung – Psychologie et Religion

    L’homme peut réaliser des choses étonnantes, si elles ont un sens pour lui. Mais la difficulté est de créer ce sens. Il faut naturellement que ce soit une conviction ; mais il s’avère que les choses les plus convaincantes que l’homme puisse inventer sont toutes coulées dans le même moule et sont trop bon marché pour être capables de le soutenir efficacement contre ses désirs personnels et ses angoisses. Si les tendances refoulées de l’ombre n’étaient que mauvaises, il n’y aurait pas de problème du tout. Or,... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 17 juin 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Comme réalité vécue, il ne peut y avoir rien de plus simple et de plus minime que précisément le tout. Ce que cela signifie en psychologie, on peut s’en rendre compte par la simple réflexion que la conscience n’est jamais qu’une partie de la vie de l’âme et par suite, n’est jamais capable de totalité psychique ; il faut en plus l’étendue indéterminée de l’inconscient. Mais ce dernier ne saurait être capté ni par d’habiles formules, ni au moyen de préceptes scientifiques, car en lui est une partie du... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 8 juin 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    C’est à l’heure mystérieuse du midi de la vie que la parabole se retourne et que se produit la naissance de la mort. Dans sa deuxième moitié, la vie n’est pas montée, déploiement, multiplication, débordement ; elle est mort, car son but, c’est la fin. Ne pas vouloir l’apogée de la vie et ne pas vouloir sa fin, c’est la même chose. L’un et l’autre signifie ne pas vouloir vivre. Le devenir et le disparaître forment une même courbe. La trajectoire du projectile se termine au but ; de même, la vie se termine à... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 8 juin 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Il n’y a pas de lumière sans ombre ni de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Cela comporte « l’écharde dans la chair », l’expérience douloureuse des imperfections, sans laquelle il n’y a ni progression, ni ascension. Seule l’interférence de l’espace et du temps dans l’ici et maintenant crée de la réalité. La totalité se réalise que dans l’instant, dans ce moment, que Faust chercha sa vie durant. Chaque vie est en... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 1 juin 2019

C.G. Jung – Correspondance 1958-1961

    Lettre de C.G. Jung à Günter Wittwer (1) Le 10 octobre 1959 Cher Monsieur, Votre question est légitime : qui se tient vraiment derrière les livres que j’ai écrits ? Mais il est bien plus difficile d’y répondre que vous ne le pensez. Pour pouvoir vous répondre de façon satisfaisante, il me faudrait en effet bien me connaitre moi-même, dresser à votre intention le portrait correspondant, et pour finir vous prouver que tout ceci n’est pas que pur verbiage. Même si vous limitez votre question à ce qu’il en... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 30 mai 2019

C.G. Jung – Psychologie et Religion

    Voyez l’incroyable cruauté qui déferle sur ce monde dit civilisé, elle sort tout entière des êtres humains et de leur condition mentale. Voyez ces moyens diaboliques de destruction ! Ils ont été inventés par des gentlemen parfaitement inoffensifs, raisonnables, citoyens respectables, qui sont tels que nous le désirons. Et lorsque tout explose et provoque un indescriptible enfer de dévastation, personne n’en semble responsable. C’est simplement arrivé, et pourtant c’est entièrement l’œuvre de l’homme. Mais... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 19 mai 2019

C.G. Jung – Psychologie et Religion

    Chaque fois qu’un mot inducteur touche à quelque chose qui est en relation avec le complexe caché, la réaction du moi conscient est troublée ou même remplacée par une réponse provenant du complexe. Tout se passe comme si le complexe était un être indépendant capable de troubler les intentions du moi. Les complexes se comportent effectivement comme des personnalités secondaires ou parcellaires qui possèdent une vie mentale propre. Certains complexes se trouvent purement et simplement séparés du conscient parce que... [Lire la suite]
jeudi 16 mai 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Un sentiment d’infériorité éprouvé douloureusement sur le plan moral indique toujours que l’élément manquant est un facteur qui, au fond, et pour le sentiment du sujet, ne devrait pas faire défaut ; en d’autres termes, qu’il pourrait et devrait être conscient si le sujet s’en donnait la peine. Le sentiment d’une infériorité morale ne provient pas d’un désaccord avec la loi morale commune qui, dans un certain sens, est arbitraire, mais il provient du conflit de l’individu avec lui-même, avec son Soi, qui réclame... [Lire la suite]
samedi 11 mai 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Je considère que c'est le devoir de tous ceux qui, solitaires, vont leur propre chemin, de faire part à la société de ce qu'ils ont découvert au cours de leur voyage d'exploration, que ce soit une fontaine fraîche pour ceux que tourmente la soif, ou que ce soit le désert stérile de l'erreur. Dans la première éventualité, on aide son prochain, dans la seconde on l'avertit. D’ailleurs ce n’est pas la critique d’une poignée de contemporains qui décidera de la vérité ou de l’erreur des choses nouvellement... [Lire la suite]
mercredi 8 mai 2019

Marie-Louise Von Franz – interview par Rolande Biès

    Interview de Marie Louise von Franz, réalisée par Rolande Biès en 1978. Rolande Biès - Marie-Louise von Franz, comment vous situez-vous par rapport à Jung ? Marie-Louise von Franz - J’ai commencé à dix-huit ans par une analyse avec lui et je l’ai aidé à traduire les textes latins et grecs de l’Alchimie. C’est ainsi que j’ai assisté à la naissance de ses pensées après sa soixantième année. Je suis devenue son élève. Je lui dois tout. R.B. - D’où vient votre intérêt pour les contes de fées ? Quel est leur... [Lire la suite]