lundi 28 janvier 2019

C.G. Jung – Ma vie

    Si l’âme de l’homme est quelque chose, elle doit être compliquée à l’infini et d’une diversité illimitée, dont on ne saurait rendre compte par une simple psychologie des instincts. Ce n’est qu’avec la plus profonde admiration et avec le plus grand respect que je puis, muet, m’arrêter à considérer les abîmes et les sommets de la nature psychique, dont l’univers non spatial renferme une indicible abondance d’images, que les millions d’années de l’évolution vivante ont amassées et organiquement densifiées. Ma... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 27 janvier 2019

C.G. Jung – Correspondance 1958-1961

    Au Dr J.A.F. Swoboda, « Wallcare », Londres 23 janvier 1960 Cher Docteur, La tuberculose, déjà très tôt, dès le temps de mes expériences d’associations, m’a intéressé comme maladie qui pourrait être psychique, car j’avais observé que les réactions conditionnées par un complexe produisent une réduction du volume respiratoire qui peut durer assez longtemps. Cette inhibition cause une ventilation insuffisante de l’extrémité des poumons et peut éventuellement provoquer une infection. La respiration... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 26 janvier 2019

C.G. Jung – Correspondance 1958-1961

    To his excellency Mr Miguel Serrano, Ambassador of Chile / New Delhi/India 31 mars 1960   Dear Mr. Serrano, Merci pour votre intéressante lettre. Je pense tout à fait comme vous que ceux qui, dans notre monde, ont assez d’intelligence et de bonne volonté devraient se préoccuper d’eux-mêmes et de leurs propres « âmes » plutôt que de prêcher pour les masses et réfléchir à ce qui serait le mieux pour les autres. Ils ne le font que parce qu’ils ne se connaissent pas eux-mêmes. C’est hélas une triste... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 9 janvier 2019

Marie-Louise Von Franz – La femme dans les contes de fées

    Quand on est en colère, on est possédé par la plénitude de la vie ; on a le sentiment d'être invincible et de faire un avec son propre but ; le doute ou l'incertitude sont balayés. On peut s'exalter jusqu'à éprouver le sentiment d'être entièrement et magnifiquement rempli d'énergie et de chaleur vitales, et l'on pourra dire par la suite : « Je leur ai dit leur fait ! » Se réveiller ensuite et devoir payer la facture est évidemment moins satisfaisant ; on ne se sent plus très divin, mais au contraire un peu stupide.... [Lire la suite]
mercredi 9 janvier 2019

Marie-Louise Von Franz – La femme dans les contes de fées

    Dans le personnage de la méchante fée, la déesse-mère apparaît comme la personnification des sentiments blessés et aigris (le lait maternel devenu aigre). Elle incarne la vanité offensée et la rancœur. Ce trait peut éclairer un domaine qui a beaucoup à faire avec les problèmes des femmes. La source de bien des maux et de bien des difficultés dans une vie de femme vient de ce qu'elle a beaucoup de peine à intégrer et à surmonter les blessures affectives ; les sentiments blessés provoquent à leur tour les attaques... [Lire la suite]
lundi 7 janvier 2019

Marie-Louise Von Franz – La femme dans les contes de fées

    Quand nous évoquons vengeance ou punition - la vengeance étant la forme primitive du châtiment - nous pensons aux lois établies, à leur violation et aux peines appliquées conformément à elles. Car c'est là notre coutume. Faire des lois et décider des peines encourues par ceux qui ne les observent pas est la façon masculine de traiter le problème de la justice. Nos lois sont basées sur le code romain et la mentalité patriarcale, de telle sorte que nous envisageons généralement la punition comme ayant à faire avec le... [Lire la suite]
jeudi 3 janvier 2019

C.G. Jung – Ma vie

    …Hier matin, le cœur léger, j’ai secoué de mes souliers la poussière de l’Amérique, en même temps qu’un fichu « mal aux cheveux » ! car les Y.’s m’avaient reçu avec un merveilleux champagne… En ce qui concerne l’abstinence, j’en suis arrivé – quand au principe – sur un terrain branlant, de sorte que la loyauté m’impose de démissionner des sociétés de tempérance ; je reconnais que je suis un véritable pécheur et j’espère ainsi qu’à l’avenir je pourrai supporter sans émotion la vue d’un verre de vin... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 1 janvier 2019

C.G. Jung – Ma vie

Pour protéger l’individu contre le risque de se confondre avec les autres, il n’est de meilleur moyen que la possession d’un secret qu’il veut ou qu’il lui faut garder. Les tout premiers débuts de la formation des sociétés laissent paraître le besoin d’organisation secrète. Là où il n’y a pas de motifs suffisants contraignant à garder un secret, on invente ou on « trousse » des secrets qui ne sont alors « connus ou « compris » que des initiés privilégiés. Cela était le cas chez les rose-croix et chez... [Lire la suite]