samedi 8 juin 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Il n’y a pas de lumière sans ombre ni de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Cela comporte « l’écharde dans la chair », l’expérience douloureuse des imperfections, sans laquelle il n’y a ni progression, ni ascension. Seule l’interférence de l’espace et du temps dans l’ici et maintenant crée de la réalité. La totalité se réalise que dans l’instant, dans ce moment, que Faust chercha sa vie durant. Chaque vie est en... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 31 mars 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    L’abdication de soi-même au profit du collectif correspond à un idéal social : elle passe même pour une vertu et un devoir vis-à-vis de la société, quoiqu’elle puisse donner lieu à des utilisations abusives et égoïstes. On dit d’un égoïste qu’il est « plein de lui-même », ce qui, naturellement, n’a rien à voir avec la notion du Soi, telle que je l’utilise ici. La réalisation de son Soi se situe à l’opposé de la dépersonnalisation de soi-même. Prendre l’individuation et la réalisation de son Soi pour de... [Lire la suite]
mardi 1 janvier 2019

C.G. Jung – Ma vie

Pour protéger l’individu contre le risque de se confondre avec les autres, il n’est de meilleur moyen que la possession d’un secret qu’il veut ou qu’il lui faut garder. Les tout premiers débuts de la formation des sociétés laissent paraître le besoin d’organisation secrète. Là où il n’y a pas de motifs suffisants contraignant à garder un secret, on invente ou on « trousse » des secrets qui ne sont alors « connus ou « compris » que des initiés privilégiés. Cela était le cas chez les rose-croix et chez... [Lire la suite]
dimanche 9 décembre 2018

C.G. Jung – Ma vie

  Dans la Dialectique du Moi et de l’inconscient j’avais seulement constaté qu’on se réfère à l’inconscient et comment on le fait, ce qui n’exprimait encore rien sur l’inconscient lui-même. En m’occupant assidûment de mes imaginations, ces recherches me firent pressentir que l’inconscient se transforme ou suscite des métamorphoses. Ce n’est qu’en découvrant l’alchimie que je discernai clairement que l’inconscient est un processus et que les rapports du moi à l’égard de l’inconscient et de ses contenus déclenchent une... [Lire la suite]
dimanche 23 septembre 2018

Anthony Stevens – Jung, l’œuvre-vie

Jung était bien placé pour savoir que la douloureuse crise personnelle qu’il allait affronter au milieu de sa vie n’avait, en un sens, rien d’exceptionnel. D’innombrables individus ont fait cette expérience. C’est entre trente-cinq et quarante-cinq ans que le nombre des suicides, des dépressions et des divorces croît le plus vite : c’est l’heure du doute existentiel et du questionnement intérieur : qu’ai-je réalisé ? Pourquoi suis-je ici ? Que vais-je faire du reste de ma vie ? Que me reste-t-il à... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 26 mai 2018

Marie-Louise Von Franz – Les reflets de l’âme

  Cependant, ce n’est pas seulement la relation de l’homme et de la femme qui est impliquée dans cette unification par le Soi, mais de nombreuses autres relations avec nos semblables. La secte gnostique des Pérates enseignait déjà que « chaque créature choisit ce qui correspond à son caractère propre » dans la substance divine primordiale du monde, de « l’eau qui forme l’homme complet spirituel » c’est-à-dire de l’inconscient et de sa poussée vers l’individuation.  Ce qui appartient en propre à... [Lire la suite]

dimanche 20 mai 2018

Marie-Louise Von Franz – Psychothérapie, l'expérience du praticien

    Et lorsque deux personnes sont en relation l'une avec l'autre, toutes deux engagées sur la voie mutuelle du processus d'individuation, le thème de la conjonction du couple transpersonnel se constelle. Dans la citation de la lettre de Jung donnée plus haut, il est souligné que dans le hiéros gamos, les noces sacrées, ce ne sont pas deux ego qui se font face, mais chacun de ceux dont nous touchons le cœur. Ce surprenant aspect de multiplicité est malaisé à saisir. Tout se passe comme si, dans « l'au-delà », il n'y... [Lire la suite]
mardi 1 mai 2018

C.G. Jung – Psychologie de l’inconscient

    (…) Chez les sujets qui ont atteint ou dépassé la moitié de la vie, il est nécessaire d’accorder une attention particulière aux images de l’inconscient collectif, car c’est en lui que résident les sources d’où jailliront les indications permettant de travailler à la solution du problème des contraires. L’élaboration consciente de ces données irrationnelles constitue cette fonction transcendante dont j’ai parlé plus haut, qui aboutit grâce à l’apport des archétypes à la formation de conceptions qui concilient les... [Lire la suite]
samedi 7 avril 2018

Marie-Louise Von Franz – L’individuation dans les contes de fées

  Comme le dit saint Paul : « Là où la faute a abondé, la grâce a surabondé. » Ce thème archétypique se rencontre non seulement dans notre contexte religieux, mais dans les contes populaires et dans d’innombrables mythes de toutes origines. Il montre le héros commettant une erreur qui, sur le moment, a un aspect catastrophique, mais, à plus long terme, se révèle positif. Si l’on envisage une évolution intérieure dans son ensemble, on s’aperçoit, après coup, que les fautes et les erreurs approfondissent la... [Lire la suite]
mardi 3 avril 2018

Marie-Louise Von Franz – L’individuation dans les contes de fées

  Jung insistait toujours sur le fait que la poussée vers l’individuation étant ce qu’il y a de plus essentiel chez l’être humain, elle fraie son chemin coûte que coûte en chaque individu et que, si elle n’est pas aidée consciemment, elle se réalisera malgré tout, mais sous une forme négative : ainsi, au lieu de trouver la pierre philosophale en soi-même, on se pétrifie. Ou bien, au lieu de se dissoudre dans le bain de l’inconscient pour renaître, on s’y défait sous forme de dissociation psychotique. On peut dire que... [Lire la suite]