jeudi 30 mai 2019

C.G. Jung – Psychologie et Religion

    Voyez l’incroyable cruauté qui déferle sur ce monde dit civilisé, elle sort tout entière des êtres humains et de leur condition mentale. Voyez ces moyens diaboliques de destruction ! Ils ont été inventés par des gentlemen parfaitement inoffensifs, raisonnables, citoyens respectables, qui sont tels que nous le désirons. Et lorsque tout explose et provoque un indescriptible enfer de dévastation, personne n’en semble responsable. C’est simplement arrivé, et pourtant c’est entièrement l’œuvre de l’homme. Mais... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 18 février 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Beaucoup d’hommes ne sont que partiellement conscients. Même parmi les Européens très civilisés, il se trouve une quantité disproportionnée de gens anormalement inconscients dont une grande partie de la vie se déroule en un état inconscient. Ils savent ce qui se passe en eux, mais ils ne savent pas ce qu’ils font ou ce qu’ils disent. Ils ne peuvent rendre aucun compte de la portée de leur action. Ce sont des gens qui se trouvent anormalement inconscients, donc dans un état primitif. Mais alors, finalement, qu’est-ce... [Lire la suite]
samedi 22 décembre 2018

C.G. Jung – Ma vie

    Certes, on est convaincu que nous sommes à un tournant important des âges, mais on pense que ce tournant est suscité par la fission ou la fusion de l’atome, ou par les fusées interplanétaires. On demeure aveugle, comme d’habitude, à ce qui, en même temps, se déroule dans l’âme humaine. Dans la mesure où l’image de Dieu est, psychologiquement parlant, une illustration et une manifestation des tréfonds de l’âme, et dans la mesure où celle-ci commence à devenir consciente sous forme d’une profonde dissociation qui... [Lire la suite]
jeudi 25 octobre 2018

C.G. Jung – Psychologie du transfert

Un archétype représente un événement typique. Comme nous l’avons vu, il se produit dans la conjonction une union de deux figures, dont l’une représente le principe du jour, le conscient lumineux, et l’autre une lumière nocturne, c’est-à-dire l’inconscient. Ce dernier est toujours projeté, car il ne peut être observé directement, puisque, contrairement à l’ombre, il n’appartient pas au moi, mais il est collectif. Pour cette raison, on le ressent comme étranger et on le suppose en la possession de l’être humain avec qui existe un... [Lire la suite]
lundi 27 août 2018

C.G. Jung – Présent et Avenir

    Le mal qui se manifeste dans l’homme, qui se réalise par lui, et qui indubitablement l’habite, atteint des dimensions on ne saurait plus grandes, en face desquelles on a presque l’impression d’un euphémisme lorsque l’Eglise parle du péché originel, que l’on fait remonter à l’incartade relativement innocente d’Adam. Cette tare de l’homme, sa tendance au mal est infiniment plus lourde qu’il n’y paraît et c’est bien à tort qu’elle est sous-estimée. Comme on se complait en général à l’opinion que l’homme est ce que son... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 11:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 23 juillet 2018

Marie-Louise Von Franz - La quête de sens

    MARIE-LOUISE VON FRANZ : (…) L’inconscient essaye d’unir les opposés en nous et, aussi, de les relativiser parce que, après tout, le mal pour l’un est le bien pour l’autre. Nous devons apprendre à comprendre que c’est très subtil, très relatif, qu’il y a là un problème d’intention, etc., et qu’il faut beaucoup plus aiguiser notre conscience : il faut vraiment trouver ce qui est mal... en nous et dans les autres, trouver le juste jugement là-dedans. Nous sommes encore complètement primitifs. Et Merlin est le... [Lire la suite]

samedi 26 mai 2018

Marie-Louise Von Franz – Les reflets de l’âme

  Cependant, ce n’est pas seulement la relation de l’homme et de la femme qui est impliquée dans cette unification par le Soi, mais de nombreuses autres relations avec nos semblables. La secte gnostique des Pérates enseignait déjà que « chaque créature choisit ce qui correspond à son caractère propre » dans la substance divine primordiale du monde, de « l’eau qui forme l’homme complet spirituel » c’est-à-dire de l’inconscient et de sa poussée vers l’individuation.  Ce qui appartient en propre à... [Lire la suite]
dimanche 20 mai 2018

Marie-Louise Von Franz – Psychothérapie, l'expérience du praticien

    Et lorsque deux personnes sont en relation l'une avec l'autre, toutes deux engagées sur la voie mutuelle du processus d'individuation, le thème de la conjonction du couple transpersonnel se constelle. Dans la citation de la lettre de Jung donnée plus haut, il est souligné que dans le hiéros gamos, les noces sacrées, ce ne sont pas deux ego qui se font face, mais chacun de ceux dont nous touchons le cœur. Ce surprenant aspect de multiplicité est malaisé à saisir. Tout se passe comme si, dans « l'au-delà », il n'y... [Lire la suite]
jeudi 22 mars 2018

Marie-Louise Von Franz – Âme et Archétypes

  Ce que nous savons, que tout dépend de l’individu, devient par l’intermédiaire des rêves un fait palpable que chacun peut éprouver. Quelquefois, nous avons le sentiment profond que le Grand Homme attend quelque chose de nous et qu’il nous assigne une tâche particulière. Seule cette expérience peut donner à l’individu la force d’aller à contre-courant des préjugés collectifs et de prendre sa propre âme au sérieux. Ce n’est naturellement pas toujours une tâche agréable, car cela va à l’encontre des intentions du Moi. Par... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 31 janvier 2018

Monique Salzmann - La peur du féminin (La conjonction des opposés)

    LA CONJONCTION DES OPPOSES Elle se fait en plusieurs étapes. La dissolution de la participation mystique (dissolution qui n’est jamais totale) se dit dans la terminologie des alchimistes « extraction de l’âme du corps ». Cette formulation convient bien à la première étape de ce processus où il s’agit, en effet, de dégager ce qui nous appartient, et qui n’est pas matériel mais psychique, des corps sur lesquels ces fragments d’inconscient ont été projetés et dont ils restent prisonniers. Le travail est réellement un... [Lire la suite]