mercredi 26 juin 2019

C.G. Jung – Psychologie et Religion

    L’homme peut réaliser des choses étonnantes, si elles ont un sens pour lui. Mais la difficulté est de créer ce sens. Il faut naturellement que ce soit une conviction ; mais il s’avère que les choses les plus convaincantes que l’homme puisse inventer sont toutes coulées dans le même moule et sont trop bon marché pour être capables de le soutenir efficacement contre ses désirs personnels et ses angoisses. Si les tendances refoulées de l’ombre n’étaient que mauvaises, il n’y aurait pas de problème du tout. Or,... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 8 juin 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Il n’y a pas de lumière sans ombre ni de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Cela comporte « l’écharde dans la chair », l’expérience douloureuse des imperfections, sans laquelle il n’y a ni progression, ni ascension. Seule l’interférence de l’espace et du temps dans l’ici et maintenant crée de la réalité. La totalité se réalise que dans l’instant, dans ce moment, que Faust chercha sa vie durant. Chaque vie est en... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 4 mai 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    L’ombre est un col resserré, une porte étroite, à l’étranglement pénible de laquelle nul n’échappe qui descend dans le puits profond. Il faut apprendre à se connaitre soi-même afin de savoir qui l’on est. Car, et c’est inattendu, ce qui vient après la porte est d’une ampleur illimitée, plein d’imprécisions inouïes, semble n’avoir ni intérieur, ni extérieur, ni haut, ni bas, ni ici, ni là, ni tien, ni mien, ni bien, ni mal. C’est le monde de l’eau où tout ce qui vit est en suspension, où commence le royaume du... [Lire la suite]
dimanche 21 avril 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    On sait par expérience que l’homme dont la seule référence est l’extériorité ne se contente jamais de ce qui est simplement nécessaire ; il tend toujours plus loin davantage vers le meilleur, qu’il cherche, restant fidèle à son préjugé ; toujours à l’extérieur. Il oublie complètement que lui-même, en dépit de tout succès extérieur, reste intérieurement toujours le même ; c’est pourquoi il déplore toujours sa pauvreté quand il ne possède qu’une automobile au lieu d’en avoir deux comme la plupart des... [Lire la suite]
jeudi 25 octobre 2018

C.G. Jung – Psychologie du transfert

Un archétype représente un événement typique. Comme nous l’avons vu, il se produit dans la conjonction une union de deux figures, dont l’une représente le principe du jour, le conscient lumineux, et l’autre une lumière nocturne, c’est-à-dire l’inconscient. Ce dernier est toujours projeté, car il ne peut être observé directement, puisque, contrairement à l’ombre, il n’appartient pas au moi, mais il est collectif. Pour cette raison, on le ressent comme étranger et on le suppose en la possession de l’être humain avec qui existe un... [Lire la suite]
vendredi 19 octobre 2018

Marie-Louise Von Franz – L'ombre et le mal dans les contes de fées

    Il ne suffit pas de vaincre les obstacles qui séparent le moi conscient de l’anima et de la rejoindre dans son monde ; mais il faut savoir en revenir en la ramenant avec soi, ce qui est bien plus difficile. C’est toute la différence qu’il y a entre se laisser aller à des liaisons faciles ou se bercer de phantasmes érotiques, et rendre son anima consciente, la vivre dans une relation concrète et vraie. Rien ne sert d’avoir rencontré l’anima sur le plan symbolique si l’on ne parvient pas à la ramener dans la vie... [Lire la suite]

vendredi 31 août 2018

C.G. Jung – Problèmes de l'âme moderne

    Nos processus psychiques sont, en très grande partie, des réflexions, des doutes, des expériences – tous phénomènes de l’âme instinctive inconsciente du primitif ne connaît pour ainsi dire pas. Nous devons l’existence de ces problèmes à l’élargissement de la conscience : ce sont là des dons funestes de la civilisation. Le fait de s’éloigner de l’instinct, ou de se dresser contre lui, crée la conscience. L’instinct est et veut être nature. Au contraire, la conscience ne peut vouloir que civilisation ou négation... [Lire la suite]
lundi 23 juillet 2018

Marie-Louise Von Franz - La quête de sens

    MARIE-LOUISE VON FRANZ : (…) L’inconscient essaye d’unir les opposés en nous et, aussi, de les relativiser parce que, après tout, le mal pour l’un est le bien pour l’autre. Nous devons apprendre à comprendre que c’est très subtil, très relatif, qu’il y a là un problème d’intention, etc., et qu’il faut beaucoup plus aiguiser notre conscience : il faut vraiment trouver ce qui est mal... en nous et dans les autres, trouver le juste jugement là-dedans. Nous sommes encore complètement primitifs. Et Merlin est le... [Lire la suite]
samedi 30 juin 2018

Marie-Louise Von Franz – Psychothérapie, l'expérience du praticien

    La fonction inférieure est la porte par laquelle toutes les images de l’inconscient viennent à la conscience. Notre domaine conscient est comme une chambre à quatre portes et c’est par la quatrième que l’ombre, l’animus ou l’anima et la personnification du Soi pénètrent. Ils entrent plus rarement par les autres portes, ce qui, en un sens, va de soi car la fonction inférieure demeure si proche de l’inconscient et elle est restée si barbare, inférieure et non développée qu’elle constitue naturellement le point faible... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 17 mai 2018

C.G. Jung – L’Âme et le Soi

    Extrait à propos d’un des phénomènes observés de transformation de la personnalité que Jung nomme "modification de la structure interne" : Dans ce cas il ne s’agit ni d’un accroissement ni d’une réduction mais d’une modification structurelle de la personnalité. Je mentionnerai comme l’une des formes principales le phénomène de possession, qui consiste en ce qu’un contenu psychique, une pensée quelconque, une quelconque partie de la personnalité parvient à exercer sa domination sur l’individu. Ces contenus qui le... [Lire la suite]