mercredi 8 mai 2019

Marie-Louise Von Franz – interview par Rolande Biès

    Interview de Marie Louise von Franz, réalisée par Rolande Biès en 1978. Rolande Biès - Marie-Louise von Franz, comment vous situez-vous par rapport à Jung ? Marie-Louise von Franz - J’ai commencé à dix-huit ans par une analyse avec lui et je l’ai aidé à traduire les textes latins et grecs de l’Alchimie. C’est ainsi que j’ai assisté à la naissance de ses pensées après sa soixantième année. Je suis devenue son élève. Je lui dois tout. R.B. - D’où vient votre intérêt pour les contes de fées ? Quel est leur... [Lire la suite]

mercredi 20 mars 2019

James Hillman - La Trahison et autres essais

    Lorsque l’inconscient collectif au sein d’une existence individuelle est représenté principalement par les figures parentales, les attitudes et les impulsions du puer seront marquées par le petit garçon à sa maman ou le fils du papa, par l’adolescence éternelle de la vie provisoire. Le premier plan névrotique obscurcit alors l’arrière-plan archétypique. Nous supposons que l’adolescence négative et ingrate ainsi que l’absence de progrès et de réalité relèvent tous d’un problème du puer, mais ce sont les aspects... [Lire la suite]
lundi 4 mars 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Je ne puis qu’être rempli du plus profond émerveillement et de la plus grande vénération quand je me tiens en silence devant les abîmes et les hauteurs de la nature psychique, monde sans espace qui recèle une abondance incommensurable d’images entassés et condensés organiquement depuis les millions d’années que dure l’évolution vivante. Ma conscience est semblable à un œil qui saisit des espaces très lointains, mais le « non-moi » psychique remplit ces espaces de son non-espace. Et ces images ne sont pas... [Lire la suite]
vendredi 28 décembre 2018

Marie-Louise Von Franz – Les mythes de création

    Toute hypothèse scientifique est un instrument qui sert à élargir le champ de la conscience, mais qui, au bout d’un certain temps, en limite l’évolution future. La notion d’espace tridimensionnel, par exemple, a très efficacement servi les débuts de la mécanique et de la géométrie. L’hypothèse était que l’espace avait trois dimensions, tout devait donc être construit géométriquement selon ces trois dimensions. Cette hypothèse fournissait un modèle, une grille, pourrait-on dire, extrêmement utile, permettant de... [Lire la suite]
samedi 22 décembre 2018

C.G. Jung – Ma vie

    Certes, on est convaincu que nous sommes à un tournant important des âges, mais on pense que ce tournant est suscité par la fission ou la fusion de l’atome, ou par les fusées interplanétaires. On demeure aveugle, comme d’habitude, à ce qui, en même temps, se déroule dans l’âme humaine. Dans la mesure où l’image de Dieu est, psychologiquement parlant, une illustration et une manifestation des tréfonds de l’âme, et dans la mesure où celle-ci commence à devenir consciente sous forme d’une profonde dissociation qui... [Lire la suite]
samedi 17 novembre 2018

C.G. Jung – Introduction à la psychologie jungienne

    Regardez par exemple la façon dont j’ai été amené à découvrir l’anima, j’aurais pu considérer ce phénomène comme du haut d’un piédestal ; je me serais ainsi identifié à l’inconscient, et, ce faisant, serais devenu son jouet. Ce sont les difficultés que j’ai eues à m’opposer à l’interférence de cette figure d’anima qui m’ont permis de prendre la mesure du pouvoir de l’inconscient qui est vraiment intense. L’animus peut duper de la même manière l’esprit d’une femme, exactement comme l’anima a cherché à me duper... [Lire la suite]

jeudi 25 octobre 2018

C.G. Jung – Psychologie du transfert

Un archétype représente un événement typique. Comme nous l’avons vu, il se produit dans la conjonction une union de deux figures, dont l’une représente le principe du jour, le conscient lumineux, et l’autre une lumière nocturne, c’est-à-dire l’inconscient. Ce dernier est toujours projeté, car il ne peut être observé directement, puisque, contrairement à l’ombre, il n’appartient pas au moi, mais il est collectif. Pour cette raison, on le ressent comme étranger et on le suppose en la possession de l’être humain avec qui existe un... [Lire la suite]
lundi 15 octobre 2018

Marie-Louise Von Franz – L'ombre et le mal dans les contes de fées

Le thème de la belle jeune fille qui est une fée-sorcière, emprisonnant ou tuant ceux qu’elle séduit, revient sans cesse dans les légendes orientales. Dans les pays du Nord, le caractère néfaste de la princesse vient généralement de ce qu’elle est la fille-amante d’un démon – image archaïque de la divinité – dont le héros doit la libérer, ou de ce qu’elle entretient une liaison secrète avec un démon païen des forêts, ce qui en fait une destructrice d’hommes. Dans tous les cas, elle tue ou ensorcelle ses prétendants, ou leur... [Lire la suite]
mardi 1 mai 2018

C.G. Jung – Psychologie de l’inconscient

    (…) Chez les sujets qui ont atteint ou dépassé la moitié de la vie, il est nécessaire d’accorder une attention particulière aux images de l’inconscient collectif, car c’est en lui que résident les sources d’où jailliront les indications permettant de travailler à la solution du problème des contraires. L’élaboration consciente de ces données irrationnelles constitue cette fonction transcendante dont j’ai parlé plus haut, qui aboutit grâce à l’apport des archétypes à la formation de conceptions qui concilient les... [Lire la suite]
jeudi 26 avril 2018

C.G. Jung – Psychologie de l’inconscient

  L’archétype est une sorte de disponibilité, de propension à reproduire toujours à nouveau les mêmes représentations mythiques, ou des images analogues. D’après cela il semble que ce qui s’inscrit et s’exprime dans l’inconscient, c’est exclusivement la représentation imaginative et subjective suscitée par le phénomène physique auquel elle correspond et fait écho. On pourrait donc admettre que les archétypes sont constitués par les empreintes, bien des fois imprimées, des réactions subjectives. Rien ne nous empêche... [Lire la suite]