dimanche 19 mai 2019

C.G. Jung – Psychologie et Religion

    Chaque fois qu’un mot inducteur touche à quelque chose qui est en relation avec le complexe caché, la réaction du moi conscient est troublée ou même remplacée par une réponse provenant du complexe. Tout se passe comme si le complexe était un être indépendant capable de troubler les intentions du moi. Les complexes se comportent effectivement comme des personnalités secondaires ou parcellaires qui possèdent une vie mentale propre. Certains complexes se trouvent purement et simplement séparés du conscient parce que... [Lire la suite]

jeudi 25 octobre 2018

C.G. Jung – Psychologie du transfert

Un archétype représente un événement typique. Comme nous l’avons vu, il se produit dans la conjonction une union de deux figures, dont l’une représente le principe du jour, le conscient lumineux, et l’autre une lumière nocturne, c’est-à-dire l’inconscient. Ce dernier est toujours projeté, car il ne peut être observé directement, puisque, contrairement à l’ombre, il n’appartient pas au moi, mais il est collectif. Pour cette raison, on le ressent comme étranger et on le suppose en la possession de l’être humain avec qui existe un... [Lire la suite]
dimanche 21 octobre 2018

Marie-Louise Von Franz – L'ombre et le mal dans les contes de fées

On observe fréquemment un conflit chez les personnes chez qui se manifestent des poussées créatrices, entre leurs idées ou imaginations nouvelles et les forces d’inertie que sont la paresse, l’habitude, le confort à s’en tenir à la tradition et aux valeurs déjà existantes. Il faut du courage et de la détermination pour capter les idées créatrices et les amener au conscient, car leur donner forme est souvent un dur labeur. Un travail créateur est toujours une « minute de vérité » qui nous met face à nous-mêmes, c’est... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 19 octobre 2018

Marie-Louise Von Franz – L'ombre et le mal dans les contes de fées

    Il ne suffit pas de vaincre les obstacles qui séparent le moi conscient de l’anima et de la rejoindre dans son monde ; mais il faut savoir en revenir en la ramenant avec soi, ce qui est bien plus difficile. C’est toute la différence qu’il y a entre se laisser aller à des liaisons faciles ou se bercer de phantasmes érotiques, et rendre son anima consciente, la vivre dans une relation concrète et vraie. Rien ne sert d’avoir rencontré l’anima sur le plan symbolique si l’on ne parvient pas à la ramener dans la vie... [Lire la suite]
vendredi 4 mai 2018

C.G. Jung - Psychologie de l'inconscient - Chapitre XIII

Ce serait une erreur de croire que l'inconscient est quelque chose d'inoffensif, à propos de quoi on pourrait, par exemple, organiser des petits jeux de société, ou qu'on pourrait à la légère utiliser à des essais thérapeutiques. Assurément, l'inconscient n'est pas dangereux en toutes circonstances ni chez tout le monde. Mais, dès qu'il existe une névrose, celle-ci est un signal d'alarme qui indique qu'il s'est produit dans l'inconscient une accumulation toute particulière d'énergie, formant une sorte de charge susceptible... [Lire la suite]
jeudi 26 avril 2018

C.G. Jung – Psychologie de l’inconscient

  L’archétype est une sorte de disponibilité, de propension à reproduire toujours à nouveau les mêmes représentations mythiques, ou des images analogues. D’après cela il semble que ce qui s’inscrit et s’exprime dans l’inconscient, c’est exclusivement la représentation imaginative et subjective suscitée par le phénomène physique auquel elle correspond et fait écho. On pourrait donc admettre que les archétypes sont constitués par les empreintes, bien des fois imprimées, des réactions subjectives. Rien ne nous empêche... [Lire la suite]

mardi 13 février 2018

Marie-Claire Dolghin – Les saisons de l’âme

  Le passage des tendances opposées, de l’inconscient où elles résident vers le conscient où elles peuvent s’exprimer, créer une réunification des aspects divergents de la personnalité, réunification qui s’exprime par la symbolique du mariage et de l’amour ; la conjonction des opposés. Toute une gamme de symboles unificateurs se présente, tendant à architecturer une psyché par une série d’oppositions polaires qui s’équilibrent l’une l’autre. Le grand mérite de Jung est d’avoir su montrer l’importance du problème des... [Lire la suite]
mercredi 31 janvier 2018

Monique Salzmann - La peur du féminin (La conjonction des opposés)

    LA CONJONCTION DES OPPOSES Elle se fait en plusieurs étapes. La dissolution de la participation mystique (dissolution qui n’est jamais totale) se dit dans la terminologie des alchimistes « extraction de l’âme du corps ». Cette formulation convient bien à la première étape de ce processus où il s’agit, en effet, de dégager ce qui nous appartient, et qui n’est pas matériel mais psychique, des corps sur lesquels ces fragments d’inconscient ont été projetés et dont ils restent prisonniers. Le travail est réellement un... [Lire la suite]
samedi 13 janvier 2018

C.G. Jung - Dialectique du moi et de l'inconscient

    L’anima et l’animus se situent à la limite supérieure du clair-obscur de l’être, ce qui nous permet tout juste de discerner que le complexe autonome que chacun constitue est au fond une fonction psychologique, qui usurpe (ou pour mieux dire qui possède encore) le caractère d’une personnalité, grâce à l’autonomie dont elle jouit et à son manque de développement psychologique. Mais nous entrevoyons déjà la possibilité de détruire sa personnification en la transformant, grâce à la prise de conscience, en une manière de... [Lire la suite]
vendredi 12 janvier 2018

Elie G. Humbert – L’homme aux prises avec l’inconscient

    Dans un premier temps, dont la durée est extrêmement variable, il semble que l’anima et l’animus restent indifférenciés et que leur rôle soit joué par le complexe-mère aussi bien chez la fille que chez le garçon. Dans cette période l’anima et l’animus sont projetés sur des femmes et des hommes, et le rapport qui s’établit avec ceux-ci est dominé par les divers aspects du complexe-mère. Dans un deuxième temps, à la durée tout aussi variable, l’anima et l’animus commencent à se figurer. Ceci indique le début d’une... [Lire la suite]