mercredi 31 janvier 2018

Monique Salzmann - La peur du féminin (La conjonction des opposés)

    LA CONJONCTION DES OPPOSES Elle se fait en plusieurs étapes. La dissolution de la participation mystique (dissolution qui n’est jamais totale) se dit dans la terminologie des alchimistes « extraction de l’âme du corps ». Cette formulation convient bien à la première étape de ce processus où il s’agit, en effet, de dégager ce qui nous appartient, et qui n’est pas matériel mais psychique, des corps sur lesquels ces fragments d’inconscient ont été projetés et dont ils restent prisonniers. Le travail est réellement un... [Lire la suite]

mercredi 31 janvier 2018

Monique Salzmann – La peur du féminin (L'individuation)

    Nous savons que Jung a postulé l’existence, chez l’être humain, d’un instinct psychique d’individuation. C’est, au plan psychique, l’équivalent de ce que, au plan physiologique, fait que l’œuf fécondé va se diviser et se différencier pour donner un bébé humain avec une peau, des os, du sang, un système nerveux. Tout cela était déjà à l’état potentiel dans l’œuf  fécondé. C’est la réalisation du programme génétique propre à l’espèce humaine qui fait que cet œuf fécondé ne deviendra pas une pomme ou une vache,... [Lire la suite]
mardi 6 février 2018

Monique Salzmann – La peur du féminin

    Voyons maintenant ce qu’il en est de ce contexte plus large auquel la famille est perméable en tant que médiatrice des normes sociales. Cela a été tellement rabâché qu’il est devenu banal de dire qu’à notre époque, dans les sociétés occidentales de type patriarcal, c’est-à-dire fondées sur le primat du masculin, les valeurs féminines sont en position de refoulé ou, en termes jungiens, en position d’ombre. Dans l’outrance de leur combat pour faire entendre la voix des femmes et obtenir l’égalité des droits, les... [Lire la suite]