mercredi 8 mai 2019

Marie-Louise Von Franz – interview par Rolande Biès

    Interview de Marie Louise von Franz, réalisée par Rolande Biès en 1978. Rolande Biès - Marie-Louise von Franz, comment vous situez-vous par rapport à Jung ? Marie-Louise von Franz - J’ai commencé à dix-huit ans par une analyse avec lui et je l’ai aidé à traduire les textes latins et grecs de l’Alchimie. C’est ainsi que j’ai assisté à la naissance de ses pensées après sa soixantième année. Je suis devenue son élève. Je lui dois tout. R.B. - D’où vient votre intérêt pour les contes de fées ? Quel est leur... [Lire la suite]

mercredi 9 janvier 2019

Marie-Louise Von Franz – La femme dans les contes de fées

    Quand on est en colère, on est possédé par la plénitude de la vie ; on a le sentiment d'être invincible et de faire un avec son propre but ; le doute ou l'incertitude sont balayés. On peut s'exalter jusqu'à éprouver le sentiment d'être entièrement et magnifiquement rempli d'énergie et de chaleur vitales, et l'on pourra dire par la suite : « Je leur ai dit leur fait ! » Se réveiller ensuite et devoir payer la facture est évidemment moins satisfaisant ; on ne se sent plus très divin, mais au contraire un peu stupide.... [Lire la suite]
mercredi 9 janvier 2019

Marie-Louise Von Franz – La femme dans les contes de fées

    Dans le personnage de la méchante fée, la déesse-mère apparaît comme la personnification des sentiments blessés et aigris (le lait maternel devenu aigre). Elle incarne la vanité offensée et la rancœur. Ce trait peut éclairer un domaine qui a beaucoup à faire avec les problèmes des femmes. La source de bien des maux et de bien des difficultés dans une vie de femme vient de ce qu'elle a beaucoup de peine à intégrer et à surmonter les blessures affectives ; les sentiments blessés provoquent à leur tour les attaques... [Lire la suite]
lundi 7 janvier 2019

Marie-Louise Von Franz – La femme dans les contes de fées

    Quand nous évoquons vengeance ou punition - la vengeance étant la forme primitive du châtiment - nous pensons aux lois établies, à leur violation et aux peines appliquées conformément à elles. Car c'est là notre coutume. Faire des lois et décider des peines encourues par ceux qui ne les observent pas est la façon masculine de traiter le problème de la justice. Nos lois sont basées sur le code romain et la mentalité patriarcale, de telle sorte que nous envisageons généralement la punition comme ayant à faire avec le... [Lire la suite]
vendredi 28 décembre 2018

Marie-Louise Von Franz – Les mythes de création

    Toute hypothèse scientifique est un instrument qui sert à élargir le champ de la conscience, mais qui, au bout d’un certain temps, en limite l’évolution future. La notion d’espace tridimensionnel, par exemple, a très efficacement servi les débuts de la mécanique et de la géométrie. L’hypothèse était que l’espace avait trois dimensions, tout devait donc être construit géométriquement selon ces trois dimensions. Cette hypothèse fournissait un modèle, une grille, pourrait-on dire, extrêmement utile, permettant de... [Lire la suite]
mercredi 24 octobre 2018

Marie-Louise Von Franz – L'ombre et le mal dans les contes de fées

  Le mal, sous sa forme « chaude », qu’il soit figuré par un démon ou véhiculé par des êtres humains, est le résultat d’un affect souterrain non satisfait, d’une charge émotive qui est comme un feu qui brûle et qui couve sans cesse. Les affects réprimés sont hautement contagieux et explosifs, aussi bien chez les individus qu’au sein des familles, des groupes ou des nations, ou dans n’importe quelle situation collective. Ce caractère contagieux de l’émotion présente un grand danger, car il est responsable d’une très... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 21 octobre 2018

Marie-Louise Von Franz – L'ombre et le mal dans les contes de fées

On observe fréquemment un conflit chez les personnes chez qui se manifestent des poussées créatrices, entre leurs idées ou imaginations nouvelles et les forces d’inertie que sont la paresse, l’habitude, le confort à s’en tenir à la tradition et aux valeurs déjà existantes. Il faut du courage et de la détermination pour capter les idées créatrices et les amener au conscient, car leur donner forme est souvent un dur labeur. Un travail créateur est toujours une « minute de vérité » qui nous met face à nous-mêmes, c’est... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 19 octobre 2018

Marie-Louise Von Franz – L'ombre et le mal dans les contes de fées

    Il ne suffit pas de vaincre les obstacles qui séparent le moi conscient de l’anima et de la rejoindre dans son monde ; mais il faut savoir en revenir en la ramenant avec soi, ce qui est bien plus difficile. C’est toute la différence qu’il y a entre se laisser aller à des liaisons faciles ou se bercer de phantasmes érotiques, et rendre son anima consciente, la vivre dans une relation concrète et vraie. Rien ne sert d’avoir rencontré l’anima sur le plan symbolique si l’on ne parvient pas à la ramener dans la vie... [Lire la suite]
lundi 15 octobre 2018

Marie-Louise Von Franz – L'ombre et le mal dans les contes de fées

Le thème de la belle jeune fille qui est une fée-sorcière, emprisonnant ou tuant ceux qu’elle séduit, revient sans cesse dans les légendes orientales. Dans les pays du Nord, le caractère néfaste de la princesse vient généralement de ce qu’elle est la fille-amante d’un démon – image archaïque de la divinité – dont le héros doit la libérer, ou de ce qu’elle entretient une liaison secrète avec un démon païen des forêts, ce qui en fait une destructrice d’hommes. Dans tous les cas, elle tue ou ensorcelle ses prétendants, ou leur... [Lire la suite]
lundi 23 juillet 2018

Marie-Louise Von Franz - La quête de sens

    MARIE-LOUISE VON FRANZ : (…) L’inconscient essaye d’unir les opposés en nous et, aussi, de les relativiser parce que, après tout, le mal pour l’un est le bien pour l’autre. Nous devons apprendre à comprendre que c’est très subtil, très relatif, qu’il y a là un problème d’intention, etc., et qu’il faut beaucoup plus aiguiser notre conscience : il faut vraiment trouver ce qui est mal... en nous et dans les autres, trouver le juste jugement là-dedans. Nous sommes encore complètement primitifs. Et Merlin est le... [Lire la suite]