samedi 13 janvier 2018

Esther Harding – Les mystères de la femme

    La plupart des femmes rêvent de petits bras qui se nouent autour de leur cou, de la chaleur et de la douceur d’un corps d’enfant. Le contact intime avec un enfant, corps de son corps, suppose un plaisir physique qui dans son intensité, n’est pas loin du plaisir érotique, encore que d’une nature différente. Ce désir n’est pas un véritable amour ; une fois de plus, l’objet est aimé pour la satisfaction qu’il apporte. En faisant le sacrifice de ses désirs sexuels, la femme n’est pas pour autant délivrée de ses exigences... [Lire la suite]