vendredi 12 janvier 2018

Emma Jung – Animus et Anima

    La nature de l’anima est d’être un miroir pour l’homme, c’est-à-dire de refléter ses pensées, ses désirs et ses émotions. C’est pour cette raison que l’anima prend une aussi grande importance pour l’homme, qu’elle soit une figure intérieure ou une véritable femme réelle : c’est uniquement à travers elle qu’il peut reconnaitre des éléments qui ne sont pas encore conscients en lui. Toutefois, plutôt que de guider l’homme vers une plus grande conscience et une meilleure connaissance de lui-même, cette fonction de... [Lire la suite]

vendredi 26 janvier 2018

Emma Jung et Marie-Louise Von Franz - La légende du Graal

    Comprendre une figure comme celle de Merlin ou du Mercure alchimique réclame largeur de conscience et maturité de sentiment. Une prise de conscience de cette nature était pratiquement impossible jusqu’à ce que la psychologie moderne découvrît la nature essentiellement duelle de l’homme, c’est-à-dire l’existence d’une personnalité consciente et inconsciente, en relation de compensation. Le conscient n’est en effet parvenu que très difficilement à se libérer de formulations qui semblaient incontestables. L’homme du... [Lire la suite]
vendredi 12 janvier 2018

Emma Jung – Animus et Anima

    L’animus a une manière très particulière de se manifester, non pas en tant que personnage, mais plutôt sous la forme de parole (le logos signifie aussi la parole), de voix qui commente toutes les situations dans lesquelles nous pouvons nous trouver, ou qui nous dicte des règles de comportement. C’est souvent sous cette forme que l’animus commence à être perçu comme une entité distincte du moi, bien avant qu’il ne se cristallise sous les traits d’un personnage. D’après mes observations, cette voix s’exprime surtout... [Lire la suite]