lundi 26 août 2019

C.G. Jung - Ma vie

    Nous ignorons jusqu’où peut s’étendre le processus de la prise de conscience et où il mènera encore l’homme. Il est, dans l’histoire de la création, un novum – un élément  nouveau – pour lequel il n’y a aucun point de comparaison. C’est pourquoi on ne peut savoir quelles potentialités il recèle, ni s’il est loisible de prévoir pour l’espèce homo sapiens un épanouissement puis une disparition, ainsi que cela s’est produit pour les animaux préhistoriques. La biologie est incapable de nous fournir un seul argument... [Lire la suite]

lundi 26 août 2019

C.G. Jung – Psychologie du transfert

  Le transfert est un phénomène naturel en soi, qui ne se produit nullement dans le seul cabinet médical, mais que l’on observe partout et qui peut donner lieu aux pires sottises, comme toutes les projections qui ne sont pas reconnues. Le traitement médical du transfert est une occasion rare et inestimable d’opérer le retrait des projections, l’égalisation des pertes de substance et l’intégration de la personnalité. Les thèmes servant de base au transfert sont d’abord, il est vrai, d’aspect sombre, même si l’on s’efforce à... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 22 août 2019

C.G. Jung – Correspondance 1906 -1940

    A Johanna Michaelis, Berlin-Charlottenburg Le 20 janvier 1939   Madame, Il n’est pas facile de répondre à vos questions. Vous avez tout à fait le droit de supposer comme vous le faites que la psychologie égyptienne est fondamentalement différente de la nôtre. A cette époque, la problématique était en effet tout autre. D’un côté régnait une vague inconscience impersonnelle et de l’autre, une conscience révélée ou une conscience d’inspiration personnelle, donc directement issue des dieux et personnifiée dans... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 22 août 2019

C.G. Jung – Correspondance 1906 -1940

    A madame R. (Suisse) - Le 15 décembre 1933 Chère Madame R. Il est impossible de répondre à vos questions car vous voulez savoir comment on « doit » vivre. On vit comme on « peut » vivre. Il n’existe pas pour l’individu de voie unique et définie qui lui serait prescrite ou qui lui conviendrait. Si c’est cela que vous voulez, alors vous n’avez rien de mieux à faire que d’entrer dans l’Eglise catholique où l’on vous dira tout ce que vous devez faire. De plus, cette voie s’accorde avec le schéma de... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 9 août 2019

C.G. Jung – Réponse à Job

    Dorénavant, tout dépend de l’homme : une monstrueuse puissance de destruction est mise entre ses mains, et la question est de savoir s’il peut résister à l’envie de l’utiliser, et s’il peut la dompter grâce à l’esprit d’amour et de sagesse. Par sa seule force il en sera à peine capable. Il a besoin d’un « défenseur » au ciel, précisément de l’enfant, ravi par Dieu, qui détermine la « guérison » de l’homme en faisant s’amalgamer en une totalité cet homme demeuré jusque-là fragmentaire. Quelle... [Lire la suite]
lundi 29 juillet 2019

C.G. Jung – Entretiens avec Richard Evans

    R. Evans : Pourriez-vous donner l’exemple d’une différence entre un intuitif extraverti et un intuitif introverti ? C.G. Jung : Vous avez choisi un exemple difficile parce que le cas le plus compliqué est celui de l’intuitif introverti. L’intuitif extraverti, vous le rencontrez chez les banquiers, les joueurs, etc., ce qui est bien compréhensible. Pour l’introverti, c’est plus difficile car il a des intuitions en ce qui concerne la subjectivité, c’est-à-dire le monde intérieur, et c’est plus difficile... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 26 juin 2019

C.G. Jung – Psychologie et Religion

    L’homme peut réaliser des choses étonnantes, si elles ont un sens pour lui. Mais la difficulté est de créer ce sens. Il faut naturellement que ce soit une conviction ; mais il s’avère que les choses les plus convaincantes que l’homme puisse inventer sont toutes coulées dans le même moule et sont trop bon marché pour être capables de le soutenir efficacement contre ses désirs personnels et ses angoisses. Si les tendances refoulées de l’ombre n’étaient que mauvaises, il n’y aurait pas de problème du tout. Or,... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 17 juin 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Comme réalité vécue, il ne peut y avoir rien de plus simple et de plus minime que précisément le tout. Ce que cela signifie en psychologie, on peut s’en rendre compte par la simple réflexion que la conscience n’est jamais qu’une partie de la vie de l’âme et par suite, n’est jamais capable de totalité psychique ; il faut en plus l’étendue indéterminée de l’inconscient. Mais ce dernier ne saurait être capté ni par d’habiles formules, ni au moyen de préceptes scientifiques, car en lui est une partie du... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 8 juin 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    C’est à l’heure mystérieuse du midi de la vie que la parabole se retourne et que se produit la naissance de la mort. Dans sa deuxième moitié, la vie n’est pas montée, déploiement, multiplication, débordement ; elle est mort, car son but, c’est la fin. Ne pas vouloir l’apogée de la vie et ne pas vouloir sa fin, c’est la même chose. L’un et l’autre signifie ne pas vouloir vivre. Le devenir et le disparaître forment une même courbe. La trajectoire du projectile se termine au but ; de même, la vie se termine à... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 8 juin 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Il n’y a pas de lumière sans ombre ni de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Cela comporte « l’écharde dans la chair », l’expérience douloureuse des imperfections, sans laquelle il n’y a ni progression, ni ascension. Seule l’interférence de l’espace et du temps dans l’ici et maintenant crée de la réalité. La totalité se réalise que dans l’instant, dans ce moment, que Faust chercha sa vie durant. Chaque vie est en... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,