dimanche 31 mars 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    L’abdication de soi-même au profit du collectif correspond à un idéal social : elle passe même pour une vertu et un devoir vis-à-vis de la société, quoiqu’elle puisse donner lieu à des utilisations abusives et égoïstes. On dit d’un égoïste qu’il est « plein de lui-même », ce qui, naturellement, n’a rien à voir avec la notion du Soi, telle que je l’utilise ici. La réalisation de son Soi se situe à l’opposé de la dépersonnalisation de soi-même. Prendre l’individuation et la réalisation de son Soi pour de... [Lire la suite]

samedi 30 mars 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Si, chez un individu, l’état de conscience se transforme considérablement, les contenus ainsi constellés de l’inconscient se transforment également. Et plus la situation consciente s’est éloignée d’un certain point d’équilibre, plus seront significatifs et, selon le cas, plus seront dangereux les contenus inconscients en quête d’équilibre. Il en résulte finalement une dissociation : d’une part, la conscience de soi tente désespérément de secouer un adversaire invisible et, d’autre part, elle est soumise dans une... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 29 mars 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Pour une certaine médiocrité intellectuelle, caractérisée par un rationalisme éclairé, une théorie scientifique qui simplifie les faits constitue un excellent moyen de défense, à cause de la foi inébranlable que l’homme moderne accorde à tout ce qui porte l’étiquette scientifique. Une telle étiquette tranquillise les esprits à l’égal – ou presque – de la fameuse maxime : Roma locuta, causa finita (Rome a parlé, le débat est tranchée, le débat est clos). Dans le domaine de la psychologie, les théories sont... [Lire la suite]
Posté par Phalaenop à 19:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 20 mars 2019

James Hillman - La Trahison et autres essais

    Lorsque l’inconscient collectif au sein d’une existence individuelle est représenté principalement par les figures parentales, les attitudes et les impulsions du puer seront marquées par le petit garçon à sa maman ou le fils du papa, par l’adolescence éternelle de la vie provisoire. Le premier plan névrotique obscurcit alors l’arrière-plan archétypique. Nous supposons que l’adolescence négative et ingrate ainsi que l’absence de progrès et de réalité relèvent tous d’un problème du puer, mais ce sont les aspects... [Lire la suite]
mercredi 20 mars 2019

James Hillman - La Trahison et autres essais

  De la même façon que nous pouvons illuminer la psychologie au moyen de la mythologie, nous pouvons apporter des preuves à la mythologie grâce à la psychopathologie. Le double mouvement qui se produit entre la mythologie et la pathologie constitue le fondement de notre travail archétypique. De même que les mythes situent nos pathologies dans un cadre plus vaste avec un arrière-plan plus profond, loin des interprétations réductrices du personnalisme ou des explications littérales, de même les pathologies sont le moyen par... [Lire la suite]
mardi 5 mars 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    C’est une grosse erreur de croire que l’âme de l’enfant nouveau-né est une tabula rasa, comme s’il n’y avait absolument rien en elle. Puisque l’enfant vient au monde avec un cerveau différencié, prédéterminé par hérédité et par conséquent individualisé, il oppose aux impressions sensibles venant du dehors non pas des dispositions quelconques, mais des dispositions spécifiques et cela conditionne sans plus un choix individuel et des formes de l’aperception. On peut prouver que ces dispositions sont des instincts... [Lire la suite]
lundi 4 mars 2019

C.G. Jung – L'Âme et la vie

    Je ne puis qu’être rempli du plus profond émerveillement et de la plus grande vénération quand je me tiens en silence devant les abîmes et les hauteurs de la nature psychique, monde sans espace qui recèle une abondance incommensurable d’images entassés et condensés organiquement depuis les millions d’années que dure l’évolution vivante. Ma conscience est semblable à un œil qui saisit des espaces très lointains, mais le « non-moi » psychique remplit ces espaces de son non-espace. Et ces images ne sont pas... [Lire la suite]